Saison 2 - Épisode 3 avec Randy Barnett
La Constitution et les services juridiques concurrentiels

Randy Barnett est titulaire de la chaire de recherche Carmack Waterhouse en théorie du droit à l’École de droit de l’Université Georgetown. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, y compris Restoring the Lost Constitution : The Presumption of Liberty (2013, édition élargie) et The Structure of Liberty : Justice and the Rule of Law (2014, 2e édition).

 

Dans cet entretien fascinant, Andy Barnett raconte que se préparer à audience devant la Cour suprême des États-Unis exige une somme énorme de travail et la pression peut être très forte. Il a d’ailleurs perdu une bataille devant la Cour Suprême lorsqu’il défendait l’utilisation de la marijuana à des fins médicales, plaidant que le gouvernement américain n’avait pas l’autorité constitutionnelle pour empêcher un tel usage.

Barnett s’est aussi adressé à la Cour suprême pour contester la Loi sur la protection des patients et des soins abordables (Patient Protection and Affordable Care Act ou Obamacare) soutenant que le gouvernement fédéral des États-Unis ne pouvait pas forcer les Américains à contracter une assurance auprès d’une compagnie privée. Il a d’ailleurs remporté cette bataille et la loi a été amendée afin de faire respecter la décision. Toutefois, Barnett croit que cette décision prive Obamacare de sa légitimité et ce sera selon lui l’un des grands enjeux débattu durant la présidentielle de 2016.

Connu pour ses positions libertariennes, M. Barnett pense que les services associés au système juridique peuvent être offerts à des prix concurrentiels. Par exemple, les services d’arbitrage fournis par le secteur privé sont moins dispendieux et plus efficaces que ceux fournis par les tribunaux publics. « On ne peut s’attendre à ce que le gouvernement offre des services judiciaires efficaces, dit-il, pas plus qu’on ne peut s’attendre à ce qu’il offre des services postaux efficaces. »

Même si M. Barnett croit que les États-Unis n’adopteront pas à court terme un système juridique polycentrique, démontrer les vertus d’un tel système sert à calmer les inquiétudes suscitées par ce mouvement qui prône une plus grande liberté. Il ajoute : « Nous sommes en quelque sorte dans un régime post-constitutionnel dans lequel les règles de la Constitution ne sont pas vraiment suivies par le gouvernement, [mais] il y a un mouvement politique qui tente de restaurer la Constitution, et j’espère seulement être encore en vie lorsqu’il l’emportera. »

En lien avec cette entrevue : Randy Barnett | The Structure of Liberty | Restoring the Lost Constitution

EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

Facebook